Le Propecia : informations et effets secondaires

Le Propecia est prescrit chez les patients aux stades moyennement évolués de l’alopécie androgénétique en stabilisant le processus de calvitie. Présenté sous forme de pilules à avaler, le Propecia est avec le Minoxidil le traitement le plus efficace pour lutter contre la chute de cheveux. En revanche, contrairement au Minoxidil, l’efficacité sur le recul des golfes et sur un stade très avancé de l’alopécie n’a pas été prouvé. Attention cependant, il est formellement contre-indiqué chez la femmes.

L’origine du Propecia

À l’origine, le Propecia était vendu sous le nom de Proscar afin de traiter les troubles de la prostate et notamment les hypertrophies bénignes. Au fil des mois de traitements, les patients ont découvert que le médicament avait un effet sur la chute de cheveux.

En effet, le Propecia est un médicament anti-androgène, c’est à dire qu’ il réduit la transformation de testostérone en DHT au niveau du follicule pileux. C’est le médicament le plus prescrit après le Minoxidil, il est notamment très populaire chez les Américains. Les 2 produits étant généralement associés pour les calvities importantes, ces traitements fonctionnent en synergie. L’un permet de faire repousser des cheveux sur les zones chauves (le Minoxidil chez certains patients),  tandis que l’autre enraye complètement la chute de cheveux dans 90% des cas. Le Minoxidil stimule le cuir chevelu en améliorant l’afflux sanguin, tandis que le Propecia, d’action plus lente, permet de contrer la production de DHT. Le produit se présente sous forme de comprimés à prendre 1 fois par jour, il est donc beaucoup moins contraignant que le Minoxidil.

En revanche, il faudra être patient puisqu’on constate une stabilisation de la chute de cheveux en général a partir du 3 ème mois. De plus, une utilisation continue est fortement recommandée pour pouvoir conserver la stabilisation de l’alopécie. Si le traitement est arrêté, les bénéfices disparaissent au bout d’un an environ.

Propecia : les effets secondaires

Une diminution de la libido et une dysfonction érectile peuvent apparaître dans de rares cas (1,5%). Mais heureusement ces effets sont réversibles et disparaissent spontanément chez les patients dès l’arrêt du traitement. Cependant, une étude nous démontre l’inverse, le Propecia n’aurait aucune incidence sur l’érection (lien de l’étude). Pour les personnes ayant constaté ces effets négatifs, il est recommandé d’arrêter le traitement jusqu’à ce que les effets secondaires disparaissent, puis de reprendre à une dose plus faible  (½  pilule de 1 mg par jour). S’il n’y a pas d’effets secondaires après plusieurs semaines, le patient peut continuer le traitement.

source :

– Vitaemed.com : Finasteride (Propecia), agent actif contre la calvitie masculine

– Medscape.com : Lien de l’étude sur les effets secondaires du Propecia