Actualités calvitie : Février 2017

Ce mois ci, des nouvelles intéressantes concernant  2 futurs traitements, ainsi qu’une étude toute fraîche sur la liaison entre la génétique et la calvitie.

Le directeur d’Aclaris Therapeutics très optimiste concernant son nouveau traitement

Dans un webcast présenté le 15 février, le directeur d’Aclaris Therapeutics nous a expliqué pourquoi il était si optimiste concernant son traitement à base de sélection des liaisons covalentes de JAK 3, destinées à aider les patients contre l’alopécie androgénétique.
Dans ce webcast, le directeur nous fait aussi part de son empathie avec les femmes touchées par la calvitie en nous disant que c’est encore plus traumatisant pour elles, on ne peut qu’être d’accord. Vous pouvez accéder au webcast intégrale en vous enregistrant sur leur site. Des questions ont étés posées au directeur concernant les liaisons covalente de JAK 3, voici une de ses réponses :

« La relation entre la chute de cheveux et les liaisons covalentes JAK 3, c’est l’alopécie androgénétique.
Bien que traditionellement, l’alopécie androgénétique n’est pas liée à un processus inflammatoire, ce que nous nous sommes rendus compte c’est que les inibihteurs JAK ciblaient les compartiments de cellules souches présent dans le bulbe du follicule capillaire et augmentent la phase anagène du cheveux (la croissance).

Plus d’infos prochainnement concernant le traitement tant attendu d’Aclaris !

Un investisseur de plus pour Samumed

Le célèbre investisseur Sigapourien Finian Tan, ayant déjà investi dans de nombreux projets dont Baidu le « Google chinois », a décider d’investir dans la grande entreprise américaine Samumed qui produit toutes sortes de traitements pour lutter contre la vieillesse ainsi que le cancer.
Ce qui est très intéressant pour nous, c’est que Samumed produit la future molécule très prometteuse Sm04554, permettant de lutter contre l’alopécie androgénétique. Nul doute que ce soutient de taille va forcément être bénéfique pour le développement de ce traitement censé sortir autour de 2020.

Une nouvelle étude intéressante

Nouvelle étude toute récente sur l’influence des gênes concernant l’alopécie androgénétique. L’étude identifie plus de 200 régions génétiques impliquées dans la chute de cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *