La calvitie : infos, conseils et traitements

Consultez notre rubrique actualités calvitie, vous y retrouverez des infos régulièrement mises à jour concernant les traitements futurs liés à la calvitie, comme la molécule sm04554. Vous pouvez aussi consulter un de nos articles, consacré au meilleur traitement actuel contre la perte de cheveux d’après les dermatologues, le Minoxidil.

Qu’est ce que la calvitie ?

La calvitie désigne l’accélération de la perte de cheveux et l’apparition de zones chauves et/ou clairsemés causée par une alopécie.

Il existe principalement 3 types d’alopécie:

L’alopécie androgénétique : C’est le type d’alopécie la plus répandue. Héréditaire donc génétique, elle se manifeste par une calvitie naissante débutant dans la majorité des cas par les golfes temporaux et le vertex (haut du crâne). Elle est liée en partie à l’hormone mâle : la testostérone, et plus particulièrement à la dihydrotestostérone appelée aussi DHT. A noter que cette hormone est aussi présente chez la femme en quantité beaucoup plus faible.

L’alopécie chronique : Elle peut survenir suite a un stress aiguë, un événement tragique, une chimiothérapie, ou a cause de carences alimentaires sévères. De plus, elle se manifeste par une calvitie soudaine et une intense perte de cheveux sur tout le cuir chevelu, même au niveau de la couronne.

La pelade : D’origine auto-immune, elle se manifeste par une perte de cheveux « en plaques ».Elle touche principalement les adolescents et les jeunes adultes. Elle peut éventuellement toucher les autres poils du corps et notamment la pilosité faciale.

La calvitie et le cycle capillaire

Une personne dispose en moyenne de 100 000 à 150 000 cheveux et perds plusieurs dizaines de cheveux par jours, pouvant grimper aux alentours de 180 cheveux par jours en période de changement de saison. Le cycle capillaire est décomposé en 4 phases:

phase anagène : Phase de croissance du cheveux (entre 2 à 5 ans).

La phase catagène : Phase ou le cheveu cesse d’évoluer (3 semaines).

phase télogène :Phase ou le cheveux devient mort mais reste attaché au follicule pileux.

Retour de la phase anagène : Une nouveau cheveux vient prendre la place du cheveux mort, ce qui entraîne la chute de ce dernier.

Nos cheveux connaitrons ainsi 25 a 30 cycles dans notre vie. En revanche, une personne prédisposé à la calvitie aura des cycles capillaire plus rapides car les follicules pileux seront plus sensibles à la DHT.

calvitie-cycle-capillaire

La calvitie touchera environ 70% des hommes et 40% des femmes à l’age de 70 ans. De plus, dans les cas les plus extrêmes, elle peut survenir à l’age de 16 ans, mais en moyenne c’est entre 20 et 30 ans qu’elle a tendance à faire son apparition.

L’hérédité de la calvitie

calvitie hérédité

Nous savons que la calvitie est génétiquement héréditaire. Alors pourquoi certains hommes et femmes échappent à la calvitie alors que leurs parents sont chauves ? Si votre père est chauve, êtes vous destiné à perdre vos cheveux ? Nous allons nous pencher sur l’implication de la génétique dans l’alopécie androgénétique, nous traiterons aussi de la fameuse question : Est-ce que la calvitie vient du père ou de la mère ?

Le gène responsable de la chute de cheveux

D’après cette recherche récente, il est montré que la calvitie n’est pas occasionné par un seul gène. Plusieurs gènes causent la perte de cheveux :

« A l’heure actuelle, les études de génétique moléculaire ont impliqués 12 régions génomiques dans la calvitie et identifié plusieurs gènes responsables. Le dernier comprend ceux qui encodent les récepteurs androgènes, l’histone deacetylase 4 et 9, et la molécule WNT10A. Cependant, il faut rester prudent et attendre d’autres testes pour que l’on puisse arriver à comprendre totalement l’implication de la génétique dans la chute de cheveux. »

Nous savons que la dihydrotestostérone (DHT) est un facteur majeur dans la calvitie, mais comme vous pouvez le voir, d’après les recherches les plus récentes, il y a de nombreux facteurs supplémentaires rentrant en jeu, voila pourquoi nous n’avons pas encore le remède miracle tant attendu. Différentes recherches ont impliqués WTN (une glycoprotéine), les récepteurs de vitamine D et PGD2 dans la chute de cheveux, tout ces facteurs sont déterminés en partie par la génétique.

calvitie gène

Les flèches rouges indiquent les régions des gènes responsables de l’alopécie androgénétique

De plus, une étude sur des jumeaux a montré que la calvitie était bien déterminée de façon génétique.

Les différentes phases de la calvitie chez l’homme

Popularisé par le docteur américain O’Tar Norwood dans les années 70, l’échelle de Norwood est une classification permettant de déterminer les différentes étapes de la calvitie androgénétique. Cette représentation permet de traiter la calvitie au plus vite. A noter qu’au plus tôt l’individu suivra un traitement à base de Minoxidil/Finasteride, meilleurs seront les résultats.

 

calvitie echelle de norwood

Etape 1 : Léger dégarnissement des golfes temporaux.

Solution : Prise de compléments alimentaires et amélioration de l’hygiène de vie en général.

Etape 2: Accentuation du degarnissement des tempes et/ou du front.

Solution : Prise de Minoxidil conseillée.

Etape 3 : La ligne frontale est bien reculée, apparition d’un trou au niveau du vertex.

Solution : Prise de Minoxdil et/ou Finasteride conseillée.

Etape 4: La limite entre la ligne frontale et le vertex devient de plus en plus mince.

Solution : Prise de Minoxdil et Finasteride conseillée /greffe de cheveux.

Etape 5: La ligne frontale a rejoint le vertex.

Solution : greffe de cheveux.

Etape 6: Disparition totale des cheveux sur la partie supérieur du crâne.

Solution : greffe de cheveux.

Etape 7: La couronne commence à s’affiner.

Solution : perruques (La zone donneuse au niveau de la couronne ne sera pas assez fournie pour une greffe de cheveux).

La calvitie chez la femme

 

calvitie femme

Pourquoi mes cheveux tombent ?

Il est vrai que les hommes sont plus prédisposés à perdre leurs cheveux que les femmes, notamment a cause des hormones mâles. Mais l’affinement des cheveux et leurs chutes sont aussi fréquentes chez les femmes et n’en est pas moins démoralisant. Les causes peuvent être simplement temporaire, comme un manque de vitamines, ou plus complexe comme des problèmes de santé.

Dans de nombreux cas, il y a des façons de traiter la calvitie naissante chez la femme et chez l’homme. Tout dépend de la cause. Vous allez voir ci dessous les raisons fréquentes ou plus rares qui peuvent causer la chute de cheveux chez une femme.

Le stress physique

Un traumatisme physique, une opération, un accident de voiture, une maladie grave, même un rhume peuvent causer une perte de cheveux temporaire. Cela peut activer un effuvium telogen. Les cheveux suivent un cycle de vie : une phase de croissance, une phase de stagnation et une phase de chute. Quand vous subissez un événement traumatique, cela peut modifié votre cycle capillaire, il y aura plus de cheveux en phase de chute. La calvitie devient apparente de trois à six mois après le traumatisme en question.

Le stress émotionnel 

Un stress émotionnel cause moins souvent une perte de cheveux que le stress physique, néanmoins, il peut arriver en cas de divorce ou lors d’un décès d’un proche par exemple. Plus souvent, le stress émotionnel ne va pas précipiter la calvitie chez la femme, cela va juste aggraver le problème si vous en soufré déjà.

Ce qu’il faut faire : Comme la perte de cheveux lié à un stress physique, la chute peut vous abattre. Il est conseillé de combattre le stress à l’aide de relaxation et de thérapies.

Un manque de protéine

Si vous êtes une femme ne consommant pas assez de protéines, votre corps peut se protéger en les conservant pour les fonctions vitales, ce qui aura pour conséquence de faire chuter vos cheveux d’après l’American Academy of Dermatology. La perte de cheveux peut apparaître 2 à 3 mois après une période de manque en protéines.

Ce qu’il faut faire : Il existe de nombreuses sources de protéines comme le poisson, la viande, les oeufs, les légumineuses pour les végétariens etc..

Une consommation trop élevée en vitamine A

Une surconsommation en vitamine A peut provoquer une calvitie chez la femme, d’après l’American Academy of Dermatology. La quantité de vitamine A recommandé est de 5000 IU par jour pour les adultes et les enfants âgés de plus de 4 ans. Certains complément alimentaires contiennent entre 2500 et 10000 IU.

Ce qu’il faut faire : C’est une cause de calvitie réversible, ainsi une fois que les doses de vitamine A sont diminué, vos cheveux devraient pousser normalement.

La grossesse 

La grossesse est un des cas de stress physique pouvant causer la perte de cheveux chez les femmes. La calvitie lié à la grossesse est plus souvent visible après la naissance de votre bébé plutôt que pendant la période de grossesse. Accoucher peut être traumatisant et causer une chute de cheveux.

Ce qu’il faut faire : Si vous avez subit une calvitie liée à la grossesse, rassurez vous, vos cheveux repousseront dans les mois à venir.

Les hormones mâles

Environ deux hommes sur trois seront atteints de calvitie à l’age de 60 ans et la plupart du temps, elle est du aux hormones mâles. De plus, ces hormones sont aussi présents chez la femme en plus faible quantité. Ce type de perte de cheveux est causé par un mélange génétique et d’hormones mâles, ce provoquera une calvitie dans un premier temps au niveau des tempes, produisant une ligne frontale en M chez l’homme et une perte au niveau de la raie chez la femme.

Ce qu’il faut faire :  Il existe des produits en application topique comme de Minoxidil et des médicament à prise orale comme le Finasteride (seulement pour les hommes) qui stoppent la perte de cheveux et peut même générer des repousses dans certains cas. La chirurgie à base d’implants capillaires peut aussi être une solution.

Les hormones féminines

Tout comme la grossesse, les pilules contraceptives peuvent peut causer une perte de cheveux. Elle peut même créer une effluve télogène, et peut être plus importante si vos parent ont aussi des problèmes de calvitie. Le changement dans la balance hormonal qui s’opère à la ménopause peut aussi produire le même effet. Les recepteurs androgène (l’hormone mâle) sur le cuir chevelu peuvent être activés. Les follicules pileux vont commencer a se miniaturisé et vous allez commencer a perdre des cheveux.

Ce qu’il faut faire : Si votre pilule contraceptive vous cause une perte de cheveux, consultez un médecin et choisissez éventuellement un autre traitement contraceptif. L’arrêt de la prise des pilules contraceptives peut aussi causer une calvitie, mais ce n’est que temporaire.

L’anémie

Au moins une femme âgé de plus de 20 ans souffre d’anémie, ce phénomène est causé par un manque en fer ( la plus commune des anémie), ce qui va provoquer une perte de cheveux. Votre médecin effectuera un test sanguin pour déterminer de quel type d’anémie vous souffrez.

Ce qu’il faut faire :  Une simple supplémentation en fer devrait régler le problème. En plus du problème de calvitie, une anémie provoque une fatigue chronique, des maux de tête, une peau pâle, des pieds et mains froids.

L’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est le terme médical dans lequel le patient souffre d’une imprégnation insuffisante de l’organisme en hormones de la glande thyroïdiennes. Cette petite glande localisé dans votre cou produit des hormones indispensable à votre organisme et quand il en manque, il y a apparition d’ une calvitie. Votre médecin peut effectuer des testes pour déterminer les réels causes.

Ce qu’il faut faire : Une prise de médicament synthétique peut résoudre le problème. Une fois que vos niveau seront redevenus normale, vos cheveux repousseront.

Un manque de vitamine B

Bien que peu commun dans le monde occidentale, de bas niveaux de vitamine B sont une autre cause possible de perte de cheveux chez la femme.

Ce qu’il faut faire : Comme l’anémie, une supplémentation devrait régler le problème. Vous pouvez trouver de la vitamine B dans le poisson, la viande, les fruits et la levure de bière. De plus, des repas équilibrés et riche en fruits, légumes et en bonne graisses contribuent a conserver vos cheveux et votre corps en pleine santé.

Le lupus

Le lupus est une maladie auto immune qui peut causer une perte de cheveux chez la femme. C’est une conséquence d’un problème d’identification : les cellules vont attaquer les cheveux. Malheureusement, ce type de perte de cheveux est très dérangeant, en effet, les cheveux ne repousseront pas par la suite.

Ce qu’il faut faire : La meilleur solution et aussi la plus courageuse est d’assumer et de raser, bien que cela soit plus facile à dire qu’à faire. Vous pouvez aussi acheter une perruque, elle offre des résultats très intéressant dans le cas d’une grosse calvitie chez la femme.

Une perte de poids brutale 

Une perte de poids brutale est une forme de traumatisme physique qui peut causer une calvitie chez la femme. Cela peut arriver même si la perte de poids est bonne pour vous
mentalement. Il est possible que la perte de poids ai stressé votre corps ou qu’une diminution de votre alimentation est causé une baisse en vitamines et minéraux. La perte de cheveux liée à une
perte de poids peut aussi être un signe de troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie.
Ce qu’il faut faire : Une perte de poids soudaine choque votre corps et vous observez une chute de cheveux pouvant aller jusqu’à 6 mois après votre régime.

La chimiothérapie 

Quelques médicaments utilisés pour vaincre le cancer causent malheureusement une chute de cheveux chez la femme comme chez l’homme. La chimiothérapie est comme une bombe nucléaire, elle détruit rapidement les cellules cancéreuses, en revanche, elle détruit aussi les cellules capillaires.

Ce qu’il faut faire : Une fois que votre traitement à base de chimiothérapie est terminé, vos cheveux vont repousser, par contre, ils peuvent repousser avec une texture différente ( frisés alors qu’ils
étaient auparavant lisses), la couleur peut aussi changer. Les chercheurs sont en train de travailler sur une méthode permettant de mieux cibler les cellules cancéreuse et permettrait d’éviter les effets secondaires.

Syndrome de Stein-Leventhal

Le syndrome de Stein-Leventhal est un autre déséquilibre entre les hormones masculines et féminines chez la femme. Un excès d’hormones masculines peut mené à des kyste ovariens, une prise de poids, une augmentation du risque de diabète, des changements au niveau des règles, une infertilité ainsi qu’une perte de cheveux. Puisque il y a excès d’hormones masculines, les femmes peuvent constater une poussé de poil sur le corps et au niveau du visage.

Ce qu’il faut faire :  traiter le Syndrome de Stein-Leventhal peut régler le dérèglement hormonal et inverser les changements néfastes. Les traitements incluent la nutrition, le sport, les pillules contraceptives. Parlez en à votre médecin.

Antidépresseurs, anticoagulants etc..

Certain types de médicaments peuvent aussi causé une perte de cheveux chez la femme. Les plus communs sont les anticoagulants connus comme étant des bétabloqueurs. D’autre médicaments provoque une calvitie comme le méthotrexate utilisé contre le rhumes et des problèmes de peaux, le lithium utilisé contre les troubles bipolaires, l’ibuprofen ainsi que les antidepresseurs.

Ce qu’il faut faire : Si votre médecin a réussi à déterminer la cause de la chute de vos cheveux comme étant un médicament, parlez en avec lui et essayé de réduire les doses prescrite ou tourné vous vers d’autre médicaments.

Les produits de fixations/maltraitance du cheveu

Les produits de fixations ainsi que la manière de les appliquer peuvent cause une calvitie chez la femme comme chez l’homme. Cela inclus aussi les tresses plaquées contre le crâne notamment chez les femmes noires, le défrisage, les traitements a base d’huile chaude, les laques, cires, ou toutes formes de produits chimique utilisés en abondance.

Puisque ces pratiques peuvent affecter la racine de vos cheveux, vos cheveux ne pourront peut être pas repousser. Une maltraitance du cheveux peut aussi survenir lors du séchage de cheveux effectuer avec un appareil non équipé d’un système ionique, ceci abîmant la kératine présente dans le cheveux. Vous pouvez consulter notre comparatif de sèche cheveux mural.

Ce qu’il faut faire :  En plus d’éviter ces types de traitements pour vos cheveux, nous vous recommandons d’utiliser un après shampoing, de laisser vos cheveux sécher à l’air libre, limiter la durée du contacte entre le fer à lisser et vos cheveux et d’utiliser des produits de fixation le moins souvent possible.

La trichotillomanie 

La trichotillomanie, classé dans les TOC, provoque des troubles obsessionnels compulsifs chez les personnes affectés qui arrachent leurs cheveux. Les personnes atteintes sont constamment en train de jouer et de tirer sur leurs cheveux. Malheureusement, cette traction constante du cuir chevelus provoque en général de grosses chute de cheveux et une calvitie. La trichotillomanie commence souvent avant l’age de 17 ans et est plus commune chez les femmes que chez les hommes.

Ce qu’il faut faire : Une thérapie comportementale est sans doute la méthode la plus efficace. Parlez en à votre médecin.

Les stéroïdes anabolisant

Bien que les principaux concernés soit les hommes, de plus en plus de femme utilisent des stéroïdes anabolisants, ce qui a pour conséquence de créer un déséquilibre hormonale entraînant une chute de cheveux.

Ce qu’il faut faire : Les chutes devraient stopper après l’arrêt de la cure.

L’échelle de Ludwig

L’échelle de Ludwig est l’équivalent de l’échelle de Norwood pour la perte de cheveux chez la femme et comme ci dessus cette classification est une bonne aide pour diagnostiquer l’avancement de la calvitie chez la femme, l’alopécie féminine étant encore plus difficile à vivre.

 

echelle ludwig calvitie femme

Etape 1 : Amincissement diffus du cuir chevelu au niveau de la raie.

Solution : amélioration de l’hygiène de vie en général et Prise de Minoxidil 2%.

Etape 2 : L’éclaircissement devient flagrant, les cheveux sont plus fins et fragiles.

Solution : Prise de Minoxidil 2%.

Etape 3 : Une grande partie des cheveux situés au niveau du crane on chuté.

Solution : Prise de Minoxidil 2% / greffe de cheveux.

La perte de cheveux saisonnière

automne-chute-de-cheveux

Beaucoup de personnes sont victimes d’une chute de cheveux significative en automne. Il ne faut pas s’inquiéter, c’est un processus parfaitement normale. Cependant, il existe des solutions pour limiter la chute.

Qu’est-ce que la chute de cheveux saisonnière ?

Pendant ces périodes, beaucoup de personnes perdent plus de cheveux en se douchant ou lors du coiffage qu’à l’habitude. Des chercheurs Suédois ont confirmés qu’un changement de saisons peut être impliqué dans une perte de cheveux.

L’homme et la femme perdent en moyenne entre 50 à 100 cheveux par jours, provoquée par le cycle de croissance du cheveu. Un cheveu a un cycle qui dure entre 24 et 72 mois durant lesquels il est en phase de croissance. Toutefois, environ 10% des cheveux sont « mort », en phase télogène après laquelle ils tomberont inévitablement.

Les chercheurs ont démontrés une plus grande quantité de cheveux télogènes durant le mois de juillet. La chute de ces cheveux est visible environ 100 jours plus tard, au mois d’octobre et de novembre. Le phénomène exacte n’est pas encore bien définis. Cependant, certaines études suggèrent qu’un stress sur le cuir chevelu provoqué par la chaleur d’été pourrait être une cause de la perte de cheveux.

Les chercheurs suédois suggèrent que les hommes et femmes ont une meilleur croissance capillaire durant les mois d’été pour protéger leur cuir chevelu de la chaleur et des rayons ultraviolets. Arrivé en automne, la pousse de ces cheveux n’est plus nécessaire, une chute apparaît. Il faut noter que dans la majorité des cas, les cheveux tombés lors de la chute saisonnière repousseront.

Est-ce que ma chute de cheveux est liée au changement de saison ?

La chute de cheveux d’octobre et de novembre peut être issu d’un changement de saisons pour beaucoup de personnes. Les chutes les sont plus ou moins visibles selon les gens. Cependant, certaines personnes se sont aperçus qu’elles perdaient beaucoup plus de 50 à 100 cheveux par jours.

C’est seulement avec une observation précise que vous vous rendrez compte de l’ampleur de la perte de cheveux. Pour les femmes, pour avoir une bonne indication de la chute, vous pouvez observer votre raie, car souvent, un amincissement des cheveux rend la raie plus large.

Si vous remarquez une repousse lente, ou des cheveux qui tombent au niveau de la couronne ou des tempes, cela peut être une cause plus grave qu’un changement saisonnier.
Typiquement, une chute de cheveux importante sur le dessus de votre cuir chevelu peut simplement être du à une calvitie.

Malgré le fait qu’elle soit visible, la chute de cheveux liée au changement de saisons est un processus totalement normale et il ne faut pas s’inquiéter.

La chute de cheveux saisonnière est commune a tous les mammifères, humains inclus, de plus, ce n’est pas restreint à l’automne. Des personnes peuvent aussi subir une chute de cheveux au printemps, bien que la perte de cheveux automnale sois plus visible.

Solution contre la chute de cheveux saisonnière

Contre la chute de cheveux saisonnière, il peut être intéressant d’agir en prévention avec l’utilisation de la Cystine B6. En effet, appliqué dès l’été, il permettra aux personnes de stopper la chute automnale dans la plupart des cas.